ACTUALITES DJIBOUTI, 4 décembre 2018 (Youpost – Xinhua) — Le chef de l’Etat djiboutien, Ismail Omar Guelleh, a lancé officiellement le lundi 3 décembre 2018, la deuxième édition de la Foire internationale de Djibouti (FID).

Cette année, quelque 30 pays sont représentés dont des entreprises françaises, chinoises, saoudiennes, égyptiennes, italiennes, émiraties, indiennes, pakistanaises, américaines, russes, allemandes, canadiennes, japonaises, turques, marocaines et éthiopiennes avec plus de 320 stands.

Jusqu’au 10 décembre prochain, les sociétés qui prennent part à cette seconde édition de la FID vont exposer leurs produits et services allant de l’industrie lourde au commerce et du biodégradable au numérique.

Selon la Chambre de Commerce de Djibouti, qui organise cet événement, la FID a pour objectif d’allier la République de Djibouti aux opérateurs économiques en provenance du continent et du monde entier.

A lire aussi : 7ème forum des agents des douanes des pays de l’UEMOA

Dans une déclaration effectuée à cette occasion, le président Guelleh a indiqué que cette foire internationale offrait l’occasion à son pays de mettre en valeur ses atouts économiques et notamment son positionnement géostratégique sur les voies maritimes internationales qui font de Djibouti une plateforme logistique régionale et continentale incontournable offrant des opportunités illimitées à l’épanouissement de son secteur privé national pour créer des emplois durables et de qualité pour les jeunes djiboutiens.

Un point de vue partagé par le ministre délégué djiboutien chargé du Commerce, Hassan Houmed Ibrahim, qui a fait savoir que la FID visait avant tout à rendre visible les productions nationales djiboutiennes et à permettre aux entreprises locales de tisser des partenariats commerciaux pour favoriser leur développement afin d’être capables d’affronter la concurrence régionale et internationale.

A lire aussi : Réunion OPEP à Vienne : l’Algérie sera bien en Autriche

M. Ibrahim a par ailleurs estimé que la FID serait à l’avenir une plateforme qui favoriserait l’intégration régionale économique des pays de la région. »La politique du gouvernement djiboutien est de tirer avantage de notre position inédite entre l’Orient et l’Afrique, ouverte sur un marché de 21 pays du continuent allant de la Tunisie jusqu’à l’entrée de l’Afrique du Sud, avec plus 531 millions de consommateurs potentiel, pour faire de Djibouti un véritable hub commercial régional à la hauteur de ses ambitions », a rappelé à cette occasion le ministre délégué djiboutien.

De son côté, le président de la Chambre de Commerce de Djibouti, Youssouf Moussa Dawaleh, s’est félicité de la tenue de la deuxième édition de la FID qui, selon lui, est sur le point de devenir une formidable vitrine de la vitalité économique de Djibouti mais aussi de ses potentialités.

« Nous avons acquis la maturité et le professionnalisme nécessaires pour une organisation optimale de notre FID. Pour preuve, nous avons plus de 30 nationalités et 320 stands où seront exposés les savoir-faire, les productions et les services les plus variés de participants issus de toute la planète. Ce sera une belle opportunité pour notre communauté d’affaires, mais aussi notre jeunesse pleine de vigueur et de vitalité de pouvoir apprendre et nouer des partenariats avec toutes ces grandes entreprises et ces start-up d’avenir », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.