ACTUALITES CONAKRY, 28 décembre 2018 (Youpost – Xinhua) — Le président guinéen Alpha Condé a plaidé, le jeudi 27 décembre 2018, au cours du conseil des ministres, pour l’effectivité du processus de libre circulation des personnes et des biens dans l’espace géographique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Devant le Premier ministre Kassory Fofana et l’ensemble des membres du gouvernement, le chef de l’Etat a donné des instructions fermes aux ministres concernés afin que la libre circulation des biens et des personnes soit effective entre la Guinée et les autres Etats membres de la CEDEAO, conformément aux accords et traités internationaux ratifiés par la Guinée.
« Au niveau des frontières entre la Guinée et les autres pays de la CEDEAO, aucun paiement ne doit se faire pour le mouvement des personnes et des biens », a indiqué le président Alpha Condé.

Le 25 novembre dernier, le gouvernement guinéen, en collaboration avec le bureau de la représentation de la CEDEAO en Guinée, a organisé une caravane de sensibilisation sur l’intégration sous-régionale à l’occasion de la célébration de la journée de l’intégration de la CEDEAO dans la localité de Pamalep, zone frontalière entre la Guinée et la Sierra Leone.

A lire aussi : La SADC réfléchit à la gestion des ressources naturelles en Afrique australe

Cette activité visait à cultiver l’esprit de l’intégration économique et la consolidation de la paix au niveau des citoyens vivant dans l’espace de la CEDEAO.

Toutefois, malgré les volontés politiques exprimées par les chefs d’Etats des pays membres de la CEDEAO pour faciliter la libre circulation des personnes et des biens, il demeure cependant évident que les formalités policières et douanières limitent encore la circulation des citoyens dans l’espace de la CEDEAO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.