ACTUALITES ABUJA, 6 décembre 2018 (Youpost – Xinhua) — Les autorités policières du Nigeria ont confirmé la mort de 16 policiers dans un échange de tirs avec des bandits armés dans l’État de Zamfara, dans le nord-ouest du pays, fin novembre.

La police a déclaré dans le communiqué que 20 autres policiers, portés disparus après l’échange de tirs du 29 novembre, ont été sauvés. Le communiqué publié par Mohammed Shehu, porte-parole de la police à Zamfara, fait savoir que 16 corps de policiers ont été retrouvés lors d’une opération de recherche et de secours ordonnée par le chef de la police nationale.

A lire aussi : Attentat à la voiture piégée à Mogadiscio : Un journaliste blessé

La fusillade a éclaté lors d’une opération dont le but était d’éliminer les bandits armés de la forêt de Mahanga, qui leur sert de vaste camp d’entraînement à Zamfara. Depuis des décennies, la forêt de Mahanga est synonyme de danger et est désignée comme étant le siège des bandits, qui lancent souvent des attaques contre les bergers et les fermiers locaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.