Le député Mohamed Atao Hinnouho prend 5 ans de prison ferme assorti d’une amende de 3 milliards de francs CFA pour trafics de produits médicaux contrefaits par le Tribunal de première Instance et de première classe de Cotonou, ce mardi 6 novembre 2018.

Selon la même source, M. Atao Hinnouho est poursuivi pour « exercice illégal en pharmacie, vente de médicaments falsifiés, fournitures, offre de fournitures, trafics de produits médicaux contrefaits, fabrication ou la fourniture de produits médicaux ne remplissant pas les exigences de conformité, association de malfaiteurs, blanchiment de capitaux, faux en écriture privée et usage de faux en écriture privée, et enfin flagrant délit de fraude fiscal ».

En exil depuis le mois de décembre 2017, le député de la minorité parlementaire s’est volontairement rendu,le vendredi 27 avril dernier à la justice béninoise pour se faire écouter. Ainsi, après plusieurs heures d’audition devant le juge des libertés du Tribunal de première Instance et de première classe de Cotonou, il a été placé en détention provisoire.

A lire aussi : Cameroun : Paul Biya a prêté serment

Le 24 juillet dernier, le parlement béninois réuni en session extraordinaire a levé l’immunité parlementaire de M. Atao Hinnouho afin qu’il se fasse jugé par la justice béninoise pour les faits qui lui sont reprochés.

En effet, le 7 décembre 2017, la police judiciaire a effectué une opération de perquisition du domicile de ce député dans le cadre d’une enquête préliminaire sur le trafic de faux médicaments. Selon les résultats de cette enquête judiciaire, il a été découvert plus de 100 tonnes de médicaments dans plusieurs entrepôts qui seraient la propriété de M. Atao Hinnouho.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.