ACTUALITES NEW YORK, 20 novembre 2018 (Youpost – Xinhua) — Les prix du pétrole ont chuté mardi après que le président américain Donald Trump a réaffirmé que l’Arabie saoudite était un « grand allié » des Etats-Unis, et que ceux-ci n’imposeraient pas de sanctions contre le prince héritier saoudien pour l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi.
« Il est tout à fait possible que le prince héritier ait été au courant de cet évènement tragique – peut-être qu’il l’était, ou peut-être pas ! », a indiqué M. Trump dans un communiqué publié par la Maison Blanche.
« Les Etats-Unis ont l’intention de rester un partenaire fiable pour l’Arabie saoudite, dans l’intérêt de notre pays, d’Israël et de tous nos autres partenaires dans la région », a-t-il indiqué.
L’Arabie saoudite « travaille en collaboration étroite avec nous, et a réagi très rapidement à mes demandes de maintien des prix du pétrole à des niveaux raisonnables », a-t-il ajouté.
Les propos de M. Trump surviennent deux semaines avant une rencontre prévue entre l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dirigée par l’Arabie saoudite, et les autres producteurs mondiaux. La réunion devrait porter sur une éventuelle réduction de la production et sur l’application potentielle d’une politique pétrolière globale au mois de décembre, dans le but de faire face à un excédent pétrolier qui inquiète les investisseurs.
La semaine dernière, M. Trump a exprimé sur Twitter son opposition à toute baisse de la production pétrolière de l’Arabie saoudite et de l’OPEP, affirmant que « les prix du pétrole devraient être beaucoup plus bas au vu de l’offre actuelle ».
Les analystes ont cependant émis des doutes sur la possibilité de voir Ryad soutenir M. Trump en maintenant sa production actuelle, les craintes liées à un excès de production n’ayant cessé ces derniers temps de peser sur les prix du pétrole.
Le West Texas Intermediate pour livraison en janvier a ainsi perdu 3,33 dollars américains, se stabilisant à 53,43 dollars le baril sur la bourse NYMEX de New York. Le baril de Brent brut pour livraison en janvier a quant à lui baissé de 4,26 dollars, terminant la séance à 62,53 dollars sur la bourse ICE Futures Exchange de Londres. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.