NEW YORK (Nations unies), 21 novembre (Xinhua) — Le personnel humanitaire de l’ONU a déclaré mercredi être « profondément préoccupé » pour les quelque trois millions de personnes résidant à Idlib et dans ses environs en raison de l’intensification des combats dans le nord-ouest de la Syrie.
Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations unies reste « profondément préoccupé par les informations faisant état d’affrontements qui affectent gravement la sécurité des civils dans tout le nord-ouest de la Syrie, y compris dans des zones supposées se trouver près ou dans la zone démilitarisée », a indiqué le porte-parole de l’ONU, Stephane Dujarric.
« Quelque trois millions de femmes, d’enfants et d’hommes habitant à Idlib et dans ses environs sont menacés, et une escalade des hostilités dans le nord-ouest de la Syrie doit donc être évitée à tout prix », a-t-il déclaré au cours de sa conférence de presse quotidienne.
« Tout échec à empêcher les hostilités conduirait à une détresse humanitaire d’une ampleur encore jamais vue au cours du conflit », a-t-il ajouté.
Des affrontements ont eu lieu en plusieurs endroits entre les forces gouvernementales syriennes et des groupes armés non gouvernementaux, a indiqué M. Dujarric, précisant que plusieurs civils avaient été tués et que d’autres avaient été temporairement déplacés.
Le porte-parole a expliqué que des rapports avaient fait état de combats dans les zones rurales du sud du gouvernorat d’Alep, et de bombardements dans le nord d’Alep, l’est et le sud d’Idlib, et le nord du gouvernorat de Hama.
« Les Nations unies continuent à appeler toutes les parties concernées à respecter les obligations du droit humanitaire international en protégeant les civils et les infrastructures civiles, et à faire preuve de retenue », a-t-il déclaré. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.