ACTUALITES DAMAS, 23 novembre 2018 (Youpost – Xinhua) — Un total de 11 civils, dont cinq enfants et trois femmes, ont été tués vendredi dans des raids aériens dirigés par les Etats-Unis sur une zone contrôlée par l’Etat islamique (EI) dans l’est de la Syrie, a annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
Les frappes aériennes visaient la ville de Shufeh, dans le dernier bastion de l’EI en banlieue est de Deir al-Zour, a précisé l’OSDH.
Le groupe de surveillance basé au Royaume-Uni a déclaré que le nombre de morts pourrait augmenter car de nombreux blessés se trouvent dans un état critique.
Ces frappes interviennent alors que l’EI a lancé une attaque vendredi matin en banlieue est de Deir al-Zour, près d’une base gérée par la coalition dirigée par les Etats-Unis et la milice des Forces démocratiques syriennes (FDS) dirigées par les Kurdes.
L’EI a réussi à s’avancer dans trois positions des FDS sur la rive est de l’Euphrate, dans l’est de Deir al-Zour, selon des informations.
Douze combattants de l’EI ont été tués vendredi, portant à 60 le nombre de combattants de l’EI abattus au cours des 72 dernières heures.
Selon l’OSDH, 685 combattants de l’EI ont été tués depuis que les FDS ont lancé leur offensive sur le dernier bastion de l’EI en septembre dernier.
L’attaque de l’EI de vendredi a eu lieu un jour après que le groupe terroriste eut lancé une attaque préventive alors que les FDS prévoyaient de mener une deuxième vague d’opérations après une tentative infructueuse en septembre. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.