NEW YORK (Nations Unies), 27 septembre (Xinhua) — Le conseiller d’Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi a appelé mercredi la communauté internationale à respecter les lois, à prendre des mesures sur plusieurs fronts et à renforcer la coopération internationale en matière de non-prolifération nucléaire.
S’exprimant lors d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la non-prolifération des armes de destruction massive, M. Wang a proposé que les pays respectent la primauté du droit pour consolider et améliorer le régime international de non-prolifération.
« Nous devons tous préserver sincèrement l’universalité, l’efficacité et l’autorité du régime de non-prolifération et empêcher en particulier des terroristes et d’autres acteurs non étatiques de se procurer des armes et des technologies de destruction massive », a déclaré M. Wang.
Le haut diplomate chinois a signalé que des mesures devraient être prises sur plusieurs fronts pour mettre en œuvre le traité de non-prolifération de manière équilibrée.
Il a appelé les pays à honorer leurs engagements, à assumer leurs responsabilités et à s’acquitter de leurs obligations internationales sans double standard, ni arrangements discriminatoires, ni applications sélectives.
Les pays doivent renforcer la coopération internationale ainsi que leur capacité de non-prolifération, a poursuivi le ministre.
En ce qui concerne l’accord international visant à restreindre le programme nucléaire iranien, connu sous le nom de Plan d’action global commun (PAGC), M. Wang a déclaré qu’il s’agissait « d’un succès multilatéral durement gagné, propice au régime international de non-prolifération et à la paix et à la stabilité au Moyen-Orient. »
Notant qu’aucun accord international n’était parfait, M. Wang a constaté que ce qui s’était passé au cours des trois dernières années avait montré que le PAGC était un accord viable.
« La Chine encourage l’Iran à continuer de s’acquitter de tous ses engagements. Dans le même temps, les droits légitimes de tous les pays ayant des relations économiques et commerciales normales avec l’Iran doivent être respectés », a souligné M. Wang.
Il a appelé les parties concernées à « garder à l’esprit la situation dans sa globalité, à agir en fonction des perspectives à long terme et à préserver la solennité, l’intégrité et l’efficacité du PAGC ».
Sur la question de la Péninsule de Corée, M. Wang a souligné que la situation avait changé et que la Chine avait déployé des efforts inlassables à ce sujet.
« Nous appelons toutes les parties à saisir les opportunités actuelles, à transformer le consensus politique en actions concrètes et à travailler à la mise en place d’un mécanisme de paix et de dénucléarisation dans la péninsule afin de réaliser rapidement une paix durable », a-t-il dit.
La Chine a, comme toujours, adhéré au principe de non-ingérence, qui est une tradition de sa politique étrangère louée par la communauté internationale, a fait remarquer le ministre.
« Nous ne nous sommes jamais mêlés des affaires intérieures d’un autre pays et nous ne le ferons jamais. Nous n’acceptons aucune accusation injustifiée contre la Chine », a-t-il déclaré.
« Nous exhortons également les autres pays à suivre les principes de la Charte des Nations Unies, qui interdit toute ingérence dans les affaires intérieures d’une autre nation », a-t-il ajouté. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.