HAMBOURG (Allemagne), 27 novembre (Xinhua) — Mardi, alors que s’achevaient les deux jours du 8e Sommet de Hambourg intitulé « La Chine rencontre l’Europe », plusieurs responsables allemands et européens ont appelé à un renforcement des liens entre l’Union européenne (UE) et la Chine, dans le but de promouvoir un système de commerce mondial basé sur des règles.
La Chine et l’UE, en tant que principaux moteurs de l’économie mondiale, sont en ce moment confrontées aux nombreuses incertitudes engendrées par la situation politique dans le monde, a déclaré Tobias Bergmann, président de la Chambre de commerce de Hambourg.
Il a invité la Chine à travailler de concert avec l’UE pour défendre un système de commerce mondial basé sur des règles et encadré par l’Organisation mondiale du commerce (OMC), ainsi que pour lutter contre le protectionnisme.
« La Chine et l’Europe ont besoin de renforcer leur partenariat à cet égard, avec pour objectif d’assumer davantage de responsabilités au niveau mondial », a-t-il indiqué.
Faisant écho aux propos de M. Bergmann, Margrethe Vestager, commissaire européenne à la concurrence, a affirmé que la Chine et l’Europe sont de véritables partenaires, dans la mesure où « ce qui affecte l’un d’entre nous, nous affecte tous les deux ».
Selon Mme Vestager, il est capital que la Chine et l’Europe restent unies, dans la mesure où elles sont deux des plus importantes économies au monde, et représentent environ un tiers du PIB mondial.
« La taille de nos économies nous confère de l’influence, ce qui signifie que nous pourrions vraiment faire changer les choses dans le monde auquel nous sommes aujourd’hui confrontés, en rendant le monde plus sûr et plus prospère », a-t-elle affirmé.
Mme Vestager a souligné que l’Europe et la Chine ont toutes les deux intérêt à voir se renforcer un système international basé sur des règles, qui permettra d’égaliser le terrain et de laisser la concurrence s’exercer de manière équitable.
« J’espère que la rencontre d’aujourd’hui confirmera que nous partageons bien ces objectifs, afin que nous puissions régler nos problèmes dans le cadre des règles internationales tout en évitant les mesures unilatérales », a déclaré Mme Vestager dans un discours liminaire.
Pour ce qui est des mesures destinées à resserrer les relations entre les deux parties, Peter Tschentscher, Premier maire de Hambourg, a fait remarquer que l’initiative chinoise « la Ceinture et la Route » avait permis de renforcer les liens entre l’Asie et l’Europe, libérant ainsi un nouveau potentiel pour le commerce multilatéral et pour l’économie mondiale dans son ensemble.
Plus de 30 trains de fret relient chaque semaine Hambourg à 27 villes de Chine et ce réseau génère des profits pour tous les pays impliqués, a-t-il souligné.
M. Tschentscher a également indiqué que Hambourg est prête à jouer le rôle d’une « ancre » pour les relations entre l’UE et la Chine. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.