ACTUALITES BEIJING, 12 février 2019 (Youpost – Xinhua) — Voici notre rubrique « Afrique en marche » :
– – –
Zambie : l’interdiction des sacs plastiques jugée propice à de nouvelles opportunités commerciales
LUSAKA — L’Agence zambienne de développement (ZDA) a estimé lundi que l’interdiction des sacs plastiques jetables dans le pays allait être propice à de nouvelles opportunités commerciales, particulièrement pour la fabrication de sacs recyclables. « On s’attend à ce que cette réglementation encourage l’innovation dans le sous-secteur de l’artisanat avec la production de cabas séduisants et à la mode tout en étant durables grâce à des matériaux biodégradables locaux, et favorise aussi des créations d’emplois », a noté le directeur de la ZDA, Perry Mapani. Selon lui, cette interdiction qui entrera en vigueur jeudi va aussi donner un coup de pouce aux entreprises zambiennes qui doivent importer chaque année plus de 30 millions de dollars de produits d’emballage.
– – –
Centrafrique : l’accord de paix ne prévoit pas d’amnistie, mais des examens au cas par cas (gouvernement)
BANGUI — Le gouvernement centrafricain a confirmé lundi que l’accord de paix conclu entre le gouvernement et 14 groupes armés, dont la publication serait imminente, ne comprendrait pas d’amnistie, même si les actes de chacun seront examinés au cas par cas. Selon le ministre de la Communication et des Médias, Ange-Maxime Kazagui, on n’attend plus que la signature des dernières personnalités avant que son contenu ne soit dévoilé. Ces signatures devaient être apposées à la fin lundi du 32e sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba (Ethiopie) par des diplomates des pays voisins de la Centrafrique et impliqués dans la mise en œuvre dudit accord. Pour donner un avant-goût du contenu de l’accord, M. Kazagui a évoqué les engagements pris par les deux parties.
– – –
Bénin : L’enregistrement des déclarations de candidatures pour les prochaines élections législatives démarre le 21 février prochain
COTONOU — Les déclarations de candidatures pour les élections des membres de la huitième législature béninoise, prévue le 28 avril 2019, seront enregistrées du 21 au 26 février prochain au siège de la Commission électorale nationale autonome (CENA) à Cotonou, annonce un communiqué, l’institution chargée de l’organisation des élections au Bénin. Selon ce communiqué, cette déclaration de candidatures doit comporter, entre autres, les noms, prénoms, profession, date et lieu de naissance et adresse complète du ou des candidats, la couleur, l’emblème, le signe ou le logo que le parti choisit pour l’impression des bulletins; une quittance de versement, au Trésor public, du cautionnement, d’un montant de 3 millions de francs CFA (environ 5.100 dollars) par candidat titulaire, soit au total 249 millions de francs CFA (423.300 dollars) par liste de 83 candidatures.
– – –
Réunion de responsables militaires de l’UA sur la stratégie de sortie en Somalie
MOGADISCIO — Des officiers militaires de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) ont entamé lundi une réunion de quatre jours à Mogadiscio pour développer un plan complet destiné à guider leur stratégie de sortie. Le directeur adjoint de l’AMISOM, Simon Mulongo, a indiqué que ce plan permettrait d’identifier des activités et opérations à mettre en oeuvre dans le cadre du nouveau concept d’opérations (CONOPS) ainsi qu’à établir un calendrier et un cadre logistique pour la mise en oeuvre de ces activités. « Nous devons faire avec le peu de ressources dont nous disposons et mettre en oeuvre le nouveau CONOPS afin de remplir notre mission de sécuriser la Somalie », a déclaré M. Mulongo dans un communiqué à l’occasion de l’ouverture officielle de la conférence.
– – –
Sommet de l’UA : le président burkinabè lance une initiative sur l’élimination des mutilations génitales féminines
ADDIS-ABEBA — Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a lancé lundi, en marge du 32e sommet de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba, l’Initiative de l’UA sur l’élimination des mutilations génitales féminines. « Par la présente déclaration, je lance officiellement l’Initiative de l’Union africaine sur l’élimination des mutilations génitales féminines », a déclaré M. Kaboré dans son discours prononcé lors d’un petit-déjeuner de travail sur la lutte contre cette pratique. Il a indiqué que la mise en œuvre de l’initiative commencerait immédiatement, avec l’appui du Programme conjoint onusien UNFPA-UNICEF sur l’élimination des mutilations génitales féminines (MGF) et celui d’autres partenaires. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.