ACTUALITES ALGER, 15 avril 2019 (Youpost – Xinhua) — La décision d’organiser des élections présidentielles anticipées en juillet prochain, prise au lendemain de la démission du président algérien Abdelaziz Bouteflika, a suscité des contestations massives des représentants de tous bords, dont manifestants, partis politiques d’opposition, des juges et des maires.
Mercredi dernier, le président de la Chambre haute du Parlement, Abdelkader Bensalah, qui a assumé l’intérim de la présidence du pays après la démission du président Bouteflika, a annoncé la tenue d’une élection présidentielle le 4 juillet prochain.
M. Bensalah avait agi conformément à l’article 102 de la Constitution, selon lequel, après la démission du président, une période de 90 jours doit être observée pour permettre l’organisation d’élections anticipées.
Deux jours après cette annonce, des centaines de milliers d’Algériens sont sortis dans les rues pour rejeter cet appel et poursuivre leur revendication pour le départ de « tout le système politique » en place et son remplacement par « une commission nationale de transition ».
Dans la foulée de ces manifestations, une centaine de magistrats se sont rassemblés samedi devant le ministère de la Justice à Alger afin d’exprimer leur refus de superviser l’élection présidentielle. Une position suivie par certains maires qui ont refusé, à leur tour, d’ouvrir les fichiers électoraux au niveau de leur commune afin de permettre une révision des listes électorales.
Selon l’avocat et militant des droits de l’Homme, M. Mustapha Bouchachi, « organiser une élection présidentielle en l’espace de 90 jours et de surcroît en temps de crise, relève de l’impossible ».
Depuis le 22 février dernier, l’Algérie a été témoin de rassemblements massifs réclamant un changement politique, ce qui a entraîné la démission de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika le 2 avril. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.