, 25 janvier 2019 (Youpost – Xinhua) — Le Front des forces socialistes (FFS, plus vieux parti d’opposition en ) a opté vendredi à pour le boycott de l’élection présidentielle, prévue le 18 avril prochain.
C’est à l’issue d’une réunion de son Conseil national que le FFS a annoncé, dans une résolution, qu’il « ne présentera pas de candidat et ne soutiendra aucun candidat » à la présidentielle de 2019, estimant que « les conditions d’une élection démocratique, libre, honnête et transparente ne sont pas réunies ».
De ce fait, cette formation politique a appelé à un « boycott actif, massif et pacifique » du scrutin.
La semaine dernière, le chef de l’Etat, , avait officiellement convoqué le corps électoral pour l’élection présidentielle qui se déroule le 18 avril prochain.
Selon le dernier bilan provisoire établi mercredi en fin de journée par le ministère de l’Intérieur, un total de 79 lettres d’intention de candidature ont été déposées, dont 12 émanant de présidents de partis politiques et 67 de prétendants indépendants.
Devant toutes ces déclarations d’intention, le suspens reste entier quant à la décision du président en exercice, M. Bouteflika, de briguer ou non un cinquième mandat, sachant que le dernier délai de dépôt des dossiers de candidature est fixé au 3 mars à minuit. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.