ACTUALITES ALGER, 13 juin 2019 (Youpost – Xinhua) — L’ancien Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal est placé jeudi sous mandat de dépôt, ont indiqué plusieurs médias locaux.
Entendu par le juge de la Cour suprême, le mis en cause est poursuivi dans des affaires de corruption.
La veille, Ahmed Ouyahia, un autre ex-Premier ministre, a été placé à la prison d’El Harrach, dans la banlieue est d’Alger.
Le 26 mai dernier, un total de douze dossiers concernant d’anciens hauts responsables politiques algériens ayant gouverné sous le règne du président déchu Abdelaziz Bouteflika, dont les deux anciens chefs de gouvernement, étaient transférés au procureur général près la Cour suprême pour des faits de corruption.
En dehors de MM. Sellal et Ouyahia, les hommes visés sont les anciens ministres Abdelghani Zaalane, Amar Tou, Boudjemaa Talaï, Amar Ghoul, Amara Benyounès, Abdelkader Bouazgui, Karim Djoudi et Abdeslam Bouchouareb, ainsi que l’ancien préfet d’Alger Abdelkader Zoukh et Mohamed Djamel Khanfar, actuel préfet d’El Bayadh, une province située au sud-ouest de la capitale.
Cette large opération « mains propres » intervient dans un contexte de protestations populaires dénonçant la mauvaise gouvernance du pays et l’argent sale, exigeant que des personnes impliquées soient traduites devant les tribunaux, ont fait remarquer des observateurs locaux. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.