ACTUALITES MOSCOU, 6 mai 2019 (Youpost – Xinhua) — Le Comité d’enquête russe a déclaré lundi qu’il essayait de déterminer les causes de l’incendie meurtrier survenu la veille à bord d’un avion à Moscou, dont le manque de qualifications des pilotes, des régulateurs de vol et des personnes qui ont effectué l’inspection technique de l’appareil.
D’autres causes possibles seraient le dysfonctionnement des systèmes de l’avion et les conditions météorologiques défavorables, a indiqué le comité dans un communiqué.
Il a précisé que les boîtes noires avaient été récupérées pour être analysées, tout comme des échantillons de carburant issus des réservoirs de l’avion et de la station de remplissage, des enregistrements de conversations entre les pilotes et les contrôleurs aériens et des enregistrements de caméras de surveillance.
Les enquêteurs interrogent également les témoins, les employés de l’aéroport et les proches des victimes.
Un avion de ligne Soukhoï Superjet 100 de la compagnie aérienne russe Aeroflot à destination de la ville de Mourmansk (nord-ouest) a pris feu dimanche lors d’un atterrissage d’urgence à l’aéroport international de Cheremetievo à Moscou, tuant 41 des 78 personnes à son bord.
Il n’y a aucune raison de suspendre les opérations pour les appareils Soukhoï Superjet 100, a affirmé lundi le ministre des Transports, Evgueni Dietrich.
La décision d’immobiliser ou non ce type d’avions ne devrait être prise qu’après avoir obtenu les résultats de l’enquête, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.