ACTUALITES COTONOU, 25 mai 2019 (Youpost – Xinhua) — Le Service d’Intervention rapide de la douane béninoise des départements du Mono et du Couffo, dans le sud-ouest du Bénin, a saisi jeudi dernier, à Agbanto, 69 cartons, contenant 3 500 boîtes de faux médicaments, en provenance du Togo, a annoncé samedi, un communiqué de la direction générale des douanes directes et indirectes de Cotonou.
Selon cette même source, c’est au cours de l’exécution d’un service régulièrement côté par le chef d’unité et en exploitation d’un avis de fraude que les agents du service d’intervention rapide de la douane du mono-Couffo, ont intercepté un minibus d’immatriculation béninoise sur la route inter-Etats Cotonou-Hillacondji, en provenance du Togo pour Cotonou.
« Le conducteur du véhicule n’a pas voulu obéir aux injonctions des agents. Mais il a été arrêté après une course poursuite à Agbanto dans la commune de Kpomassè. Les fouilles opérées à la base ont permis aux éléments de la douane de mettre la main sur 69 cartons contenant 3 500 boîtes de faux médicaments », explique la même source.
En effet, cette lutte engagée par l’Etat béninois, depuis des années, a atteint son paroxysme l’année dernière à travers l’opération PANGEA IX, initiée par l’Organisation Internationale de Police Criminelle (OIPC-Interpol) pour lutter contre la criminalité pharmaceutique transnationale.
Ainsi, a-t-on précisé, cette opération a conduit non seulement à l’arrestation et à la condamnation d’une quarantaine de grossistes de vente de faux médicaments par le Tribunal de première instance de Cotonou, mais aussi l’incinération de plusieurs centaines de tonnes de ces produits pharmaceutiques illégaux. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.