OUIDAH (), 11 janvier (Xinhua) — La 10e édition du Festival international de la danse « Agogo », visant à promouvoir les danses africaines, a été officiellement lancée ce vendredi à Ouidah, ville située à environ 40 km au sud-ouest de , la capitale économique béninoise.
« Ce festival vise à promouvoir le patrimoine culturel du Bénin à travers les danses endogènes et à partager les expériences en matière de richesses culturelles entre les festivaliers africains, européens et asiatiques », a confié à Xinhua, Koffi Adolphe Aladé, promoteur du Festival.
Selon lui, les danses font partie intégrante de la promotion des arts vivants et sont utilisées dans les créations artistiques des pays.
« Au Bénin, on trouve les danses dans les rituels de décès, de naissances et de réjouissances. La danse apparaît comme un véritable sport qui permet d’entretenir l’expression corporelle de chaque pratiquant », a-t-il souligné.
Ce festival de danse « Agogo », qui s’inscrit dans le calendrier des festivités liées à la célébration du 10 janvier, fête nationale du Vodoun du Bénin, regroupe des festivaliers venus de la Côte d’Ivoire, du , du , du , de la , de l’Italie, du et des . Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.