, 12 février 2019 (Youpost – Xinhua) — Voici notre rubrique « Bonjour, Afrique » :
– – –
Clôture du 32e sommet de l’
— La 32e session ordinaire de l’Assemblée de l’Union africaine (UA) s’est achevée lundi soir au siège de l’UA à , . Pendant deux jours, les chefs d’Etat et de gouvernement africains se sont échangés sur divers sujets dont les déplacements forcés en Afrique et la Zone de libre-échange continentale (ZLEC). Ces problématiques, ainsi que les infrastructures et la jeunesse, seront les priorités de l’UA de cette année, a affirmé le nouveau président de l’organisation pan-africaine, le Abdel Fattah al-Sissi.
– – –
Centrafrique : l’accord de paix ne prévoit pas d’amnistie, mais des examens au cas par cas (gouvernement)
— Le gouvernement centrafricain a confirmé lundi que l’accord de paix conclu entre le gouvernement et 14 groupes armés, dont la publication serait imminente, ne comprendrait pas d’amnistie, même si les actes de chacun seront examinés au cas par cas. Selon le ministre de la Communication et des Médias, Ange-Maxime Kazagui, on n’attend plus que la signature des dernières personnalités avant que son contenu ne soit dévoilé. Ces signatures devaient être apposées à la fin lundi du 32e sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba (Ethiopie) par des diplomates des pays voisins de la Centrafrique et impliqués dans la mise en œuvre dudit accord.
– – –
: l’enregistrement des déclarations de candidatures pour les prochaines législatives démarre le 21 février
— Les déclarations de candidatures pour les élections des membres de la huitième législature béninoise, prévue le 28 avril 2019, seront enregistrées du 21 au 26 février prochain au siège de la Commission électorale nationale autonome (CENA) à , annonce un communiqué, l’institution chargée de l’organisation des élections au Bénin. Quelque 5 millions d’électeurs béninois répartis dans 7 964 centres de votes dont 55 centres à l’étranger, seront appelés aux urnes le 28 avril prochain pour élire les 83 députés de la huitième législature du pays, depuis l’avènement du renouveau démocratique de février 1990.
– – –
: déficit de 500.000 logements sociaux (étude)
— Le déficit en logements sociaux en Guinée s’élève à 500.000 unités, selon les résultats d’une étude du marché du logement publiée lundi à . A cause de l’urbanisation anarchique et du fait de l’absence d’offre de logements sur le marché formel, l’habitat informel s’est développé de manière exponentielle dans la capitale guinéenne. A son arrivée au pourvoir en 2010, le président a exprimé sa volonté de rendre accessible les logements sociaux pour les populations à travers l’initiative « Un toit pour chaque Guinéen ». Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.