ACTUALITES OUAGADOUGOU, 30 mars 2019 (Youpost – Xinhua) — Deux assaillants ont été tués dans la nuit de vendredi à samedi dans l’attaque du poste de gendarmerie de Dangouindougou, dans la commune de Niangoloko, province de la Comoé dans le sud-ouest du Burkina Faso et près de la frontière avec la Côte d’ivoire, a-t-on appris d’une source sécuritaire.
« Des individus non identifiés ont attaqué, dans la nuit du 29 au 30 mars 2019, le poste de gendarmerie de Dangouindougou, dans la commune de Niangoloko. Les éléments en poste ont riposté », a précisé une source sécuritaire.
« Deux assaillants ont été neutralisés », a ajouté la même source, ajoutant que des blessés ont été enregistrés, dont notamment des civils.
Le Burkina Faso est tombé depuis 2015 dans un cycle d’attaques terroristes qui ont fait plus de 300 morts, dont des éléments des forces de défense et de sécurité et des civils.
Au moins quatre gendarmes burkinabés ont trouvé la mort jeudi dans une attaque armée contre un poste de gendarmerie dans la localité de Barani, dans le nord-ouest du Burkina Faso, à la frontière malienne.
L’armée burkinabè multiplie ses opérations antiterroristes depuis quelques mois. Actuellement, 14 provinces sur les 45 que compte le pays sont sous état d’urgence. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.