ACTUALITES OUAGADOUGOU, 15 avril 2019 (Youpost – Xinhua) — Le prix du kilogramme du coton graine passe de 250 à 265 F CFA pour la campagne cotonnière 2019-2020 au Burkina Faso, a rapporté lundi, le quotidien d’Etat « Sidwaya », qui souligne que, l’Association interprofessionnelle du coton du Burkina (AICB) a aussi décidé d’une baisse de 7% des prix de cession des engrais (NPK et urée).
Selon le journal, les sacs de 50 kg de l’urée et de l’engrais NPK passent de 15 000 à 14 000 F CFA, tandis que le prix d’achat du coton graine est désormais à 265 F CFA contre 250 F CFA la campagne écoulée. Les prix de la semence conventionnelle restent inchangés.
La campagne cotonnière écoulée a connu des mouvements de boycott et de contestation dans certaines localités du Burkina Faso notamment dans la province du Kénédougou (ouest) ainsi que la pression parasitaire qui ont sérieusement plombé les efforts de production, occasionnant une baisse productive de l’ordre de 29% par rapport à l’année 2017.
« Au niveau des prix réduits des engrais et insecticides, les acteurs ont précisé que cette baisse a été possible grâce à un appui financier de l’Etat de l’ordre de 13,627 milliards de F CFA », souligne le journal qui précise « qu’afin de contribuer à l’apurement des impayés internes et externes de la campagne 2018-2019, l’AICB a décidé de verser à chaque producteur la somme de 10 FCFA/kg de coton graine au titre de ladite campagne, soit environ 4,350 milliards de F CFA ».
En mars dernier, les acteurs de la filière coton ont tenu à Ouagadougou, un atelier de relance de la production du coton en vue de diagnostiquer les maux à l’origine de la baisse de la production de coton ces dernières années au Burkina Faso.
Première culture de rente au Burkina Faso, le coton contribue à plus de 4% du Produit intérieur brut (PIB). Mais depuis quelques années, le produit traverse une mauvaise période matérialisée par des baisses de production.
Le Burkina Faso table sur une production de 800 000 tonnes de coton graine pour la campagne 2020 afin de permettre au pays de quitter la 4e place qu’il occupe actuellement pour reprendre la première en Afrique. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.