BUJUMBURA, 21 décembre(Xinhua) — Le gouvernement burundais du président Pierre Nkurunziza, a adopté vendredi un projet de loi fixant la ville de Gitega (centre) comme « capitale politique » du Burundi tandis que la ville de Bujumbura aura le statut de capitale économique, ont rapporté la radio nationale du Burundi et la radio associative Isanganiro dans leurs éditions respectives de la mi-journée en langue française.
M. Jean-Claude Karerwa Ndenzako, porte-parole du président Nkurunziza, a confirmé cette information sur son compte twitter.
Par ailleurs, dès le début de l’année 2019, les réunions hebdomadaires du Conseil des ministres du gouvernement burundais se tiendront dorénavant dans la ville de Gitega et cinq ministères y établiront leurs sièges au même moment.
Le 31 décembre 2016 dans son message de vœux à la Nation, le président Nkurunziza avait annoncé la mise en place d’une commission technique chargée d’étudier la transformation de cette ville en capitale politique du Burundi.
Depuis début 2017, les autorités territoriales de la province de Gitega ont multiplié des séances de mobilisation notamment à l’endroit des cadres intellectuels natifs de cette région, afin de donner un coup d’accélérateur aux préparatifs de transformation de cette ville en capitale politique avec des infrastructures appropriées (hôtels, construction de nouveaux buildings administratifs, salles de conférences internationales, galeries commerciales, etc.).
Pour sa part, le 5 décembre dernier lors de son discours d’ouverture de la session parlementaire de décembre 2018, le président du Sénat burundais, Révérien Ndikuriyo, a annoncé que pour accompagner ce processus de transformation de la ville de Gitega en capitale politique du Burundi, cette chambre haute du Parlement bicaméral burundais allait commencer au cours de ce mois à déménager son siège de Bujumbura vers la ville de Gitega.
Située à une centaine de kilomètres à l’est de la ville de Bujumbura et sur les hauts plateaux du centre du Burundi, Gitega qui fait partie des trois villes burundaises disposant déjà des palais présidentiels, a abrité au cours des trois dernières années des retraites politiques du gouvernement burundais.
Signalons que cette ville avait déjà servi de capitale du Burundi durant les 20 ans de colonisation allemande (1896-1916) sur le pays. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.