ACTUALITES BEIJING, 16 mai 2019 (Youpost – Xinhua) — Le discours prononcé mercredi par le président chinois Xi Jinping à la cérémonie d’ouverture de la Conférence sur le dialogue des civilisations asiatiques (CDCA), a été salué par les participants.
« C’était un très bon discours, le meilleur de tous. Parce qu’il (M. Xi) disait beaucoup de choses, c’était très organisé, ça me semblait très positif. Et ce n’est pas de la langue de bois comme certains », a confié à Xinhua Jean During, ethnomusicologue français du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) de France venu à Beijing pour assister à la CDCA.
Toute première conférence du genre, la CDCA a pour thème « Les échanges et la compréhension mutuelle entre les civilisations asiatiques et une communauté de destin ». L’événement a attiré plus de 2.000 responsables gouvernementaux et représentants de divers milieux venus de 47 pays asiatiques et de pays extérieurs à la région, ainsi que de l’UNESCO.
Dans son discours inaugural, M. Xi a appelé à une communauté de destin asiatique et mondiale. Celle-ci doit répondre aux défis communs auxquels l’homme est confronté aujourd’hui et réaliser le rêve partagé du peuple asiatique d’embrasser un avenir radieux sur le continent, par le biais du dialogue et de l’inspiration mutuelle entre les peuples qui sont des forces permettant de faire progresser les civilisations humaines.
« Le président Xi a rappelé qu’il y n’a pas de hiérarchie des civilisations, c’est un point très important, donc il faut se garder de faire des hiérarchies. Selon lui, le respect mutuel entre les cultures est primordial dans un dialogue », a déclaré Ali Moussa Iye, chef de la Section Histoire et mémoire pour le dialogue de l’UNESCO d’origine djiboutienne.
« Il est insensé de croire que la race et la civilisation des uns sont supérieures à celles des autres, et il est désastreux de remodeler volontairement ou même de remplacer les autres civilisations », a mis en garde M. Xi dans son discours.
« Donc il ne faut pas avoir des préjugés sur les autres cultures. Ce sont aussi les valeurs que l’UNESCO défend », a estimé M. Iye.
Il faut refuser l’idée du choc des civilisations car elle n’a rien à voir avec l’histoire et amène aux conflits ou aux guerres de civilisations, a-t-il ajouté.
Quant à Nkolo Foé, ancien vice-président du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA), il est profondément impressioné par une métaphore faite par M. Xi dans son discours.
« J’ai remarqué une phrase très belle dans son discours ce matin : l’idée de jardin des civilisations du monde. Les civilisations sont comme des fleurs dans un jardin, avec plusieurs couleurs. Chaque couleur est spécifique et aucune couleur ne peut remplacer l’autre », a-t-il souligné.
« Cela signifie que nous devons sauvegarder la diversité au lieu de la supprimer. Toutes les cultures méritent d’être protégées », a-t-il indiqué. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.