ACTUALITES BANGUI, 21 mars 2019 (Youpost – Xinhua) — Le Premier ministre centrafricain Firmin Ngrébada a déclaré jeudi qu’un consensus a été obtenu entre les signataires de l’accord de paix autour du renforcement du gouvernement, et que tous les malentendus suscités par la formation du nouveau gouvernement ont été désormais aplanis.
M. Ngrébada a fait ces remarques à sa descente d’avion dans la capitale centrafricaine Bangui de retour des trois jours de consultations entre l’Etat centrafricain et les groupes armées tenues à Addis-Abeba au siège de l’Union africaine (UA).
Des sources politiques considèrent que l’actuel gouvernement sera reconsidéré, pour accorder plus d’espace aux représentants des groupes armés.
Un nouveau gouvernement a été formé le 3 mars faisant suite à l’accord de paix signé début février entre l’Etat et les groupes armés, prévoyant un partage du pouvoir avec les ex-rebelles dans un gouvernement inclusif.
Or, la majorité des membres du gouvernement sortant ont été reconduits, suscitant le mécontentement au sein de l’opposition, ainsi qu’une série de mouvements d’humeur de la part de certains groupes armés dont les représentants ne font pas partie.
C’est ainsi que deux nouveaux ministres issus de l’opposition ont démissionné. Le corridor Bangui-Garoua Boulaï à la frontière Centrafrique-Cameroun, permettant de ravitailler Bangui en denrées alimentaires, en carburant et autres produits d’importation, a été bloqué pendant plus d’une semaine par les éléments armés du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC).
Dans un communiqué publié mercredi par l’UA, l’organisation panafricaine a souligné son plein appui au nouveau gouvernement inclusif, et a exhorté les parties prenantes à se consacrer désormais à la mise en œuvre intégrale de l’accord de paix. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.