ACTUALITES ABIDJAN, 8 février 2019 (Youpost – Xinhua) — Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a annoncé vendredi sa démission de son poste pour « ne pas trahir » ses « convictions » après son refus d’adhérer au parti unifié, le RHDP, créé par le chef de l’Etat Alassane Ouattara.
« A cet instant précis, je rends ma démission de président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire », a déclaré Guillaume Soro lors d’une session extraordinaire de l’Assemblée nationale.
Sa démission avait été annoncée le 28 janvier par le président Alassane Ouattara.
Guillaume Soro explique n’avoir pas eu le choix après son refus d’adhérer au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le nouveau parti unifié, créé par Alassane Ouattara.
« J’ai choisi de ne pas m’engager au RHDP unifié, je n’ai pas pris part au congrès et on ne me donnait aucune alternative », a-t-il poursuivi indiquant avoir eu avec Alassane Ouattara plusieurs audiences au sujet de sa position politique.
« Entre mes convictions, mes valeurs de ma conscience, j’étais face à un dilemme et je ne suis pas un homme à m’accrocher à un poste », a encore expliqué M. Soro, ajoutant laisser « ce poste aisé » de président de l’Assemblée nationale pour « l’aventure de (ses) convictions ».
Guillame Soro soutient avoir « sacrifié » son poste pour « la paix » en Côte d’Ivoire.
« Me voilà ancien président de l’Assemblée nationale, simple député et vice-président élu de l’Union parlementaire de la francophonie », a-t-il conclu sous un tonnerre d’applaudissements. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.