Par Xu Yongchun et Tang Ji
PARIS, 24 mars (Xinhua) — Des personnalités et des experts français ont fait écho à la tribune du président chinois Xi Jinping, intitulée « La Chine et la France : ensemble vers un développement commun », publiée samedi dans le journal français Le Figaro en amont de sa visite d’Etat en France.
« Nous avons des relations de confiance avec la Chine. Nous avons des partenariats réels et des partenariats potentiels considérables. Nous sommes attachés l’un et l’autre au multilatéralisme. Nous avons devant nous de grands défis. Nous avons parfois des désaccords, mais les éléments d’accord sont très importants », a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, lors d’un bref entretien avec Xinhua.
« Cette visite doit marquer une nouvelle étape des relations, avant que se tienne à Beijing le ‘Forum sur les Routes de la soie’ (Forum de ‘la Ceinture et la Route’ pour la coopération internationale, ndlr) en avril », a affirmé le chef de la diplomatie française, en réponse à une question sur ses attentes vis-à-vis de la visite du président chinois en France.
Le vice-président du Nouvel Institut franco-chinois, Alain Labat, a déclaré que « la tribune signée par le président chinois Xi Jinping à la veille de sa visite dans notre pays, auquel il témoigne amitié et respect, peut utilement nourrir les trois dialogues – stratégique, économique, relatif aux échanges humains – qui structurent notre relation bilatérale ».
« On ne peut que souscrire au souhait du président chinois d’y valoriser indépendance, ouverture et bénéfice mutuel, inclusion et responsabilité internationale, prélude à des liens plus équilibrés et plus confiants, inséparables de leur dimension européenne », a-t-il indiqué.
Le directeur du transport ferroviaire de fret Chine-Europe de la société Forwardis, filiale de la SNCF, Xavier Wanderpepen, a déclaré que « le président Xi nous rappelle combien les liens entre la Chine et la France sont étroits et particuliers depuis 55 ans, au sein des Nations Unies, nous sommes deux membres permanents du Conseil de sécurité ».
« Le président chinois évoque aussi longuement les échanges économiques avec la France (…) Il déclare que les exportations françaises vers la Chine et les activités des entreprises françaises en Chine sont les bienvenues. Ce message est très fort et c’est pour moi le plus concret et le plus réjouissant », a-t-il souligné.
La sinologue française Sonia Bressler a déclaré que « ce texte de Xi Jinping est très intéressant à plus d’un titre. En premier lieu, il arrive au printemps, symbole de renaissance. A la première lecture, on y lit tout l’amour que la Chine porte à la France ».
« Aujourd’hui, comme le souligne le président chinois Xi Jinping, nous sommes à ‘la croisée des chemins’. Cela signifie que des décisions devront être prises, des choix faits. Il serait pertinent de comprendre ce que recouvre le ‘rêve chinois’ incarné par ‘les Nouvelles Routes de la soie' », a-t-elle affirmé.
« Le président chinois effectuera une visite en France pour que l’avenir commun à nos deux pays se développe, pour que nos destins se mettent en commun. Nous devons valoriser quatre points : l’indépendance, le gagnant-gagnant, l’inclusion et l’enrichissement mutuel, la responsabilité. Quatre points dont la population française a tant besoin. Aujourd’hui, nous avons besoin de ce destin commun, de travailler ensemble », a estimé Mme Bressler.
« L’amitié sino-française est la clef d’une pacification du monde et de la création d’un nouveau système de pensée et de réalisation de l’humanité. Nous devons ensemble faire ce premier pas pour bâtir l’avenir de l’humanité », a-t-elle proposé.
Pierre Picquart, docteur en géopolitique et en géographie humaine de l’Université Paris VIII, a déclaré que « lors de sa visite d’Etat en France du 24 au 26 mars, le président chinois souhaite aller plus loin, concrètement avec la France, pour aller de l’avant et réaliser des accomplissements plus éclatants dans la coopération sino-française. Rappelant sa visite en France il y a 5 ans, le président chinois a rappelé que les relations sino-françaises ont eu une prospérité florissante, et qu’ils (les deux pays, ndlr) n’ont cessé d’intensifier leur confiance politique et leurs échanges ».
Le directeur du think-tank Centre d’Asie à Paris, Jean-François Di Meglio, a déclaré que « le texte du président Xi est conforme à l’affirmation souvent répétée par les dirigeants chinois, à commencer par lui, de l’attachement au multilatéralisme, partagé par la France ».
D’après M. Di Meglio, la Chine joue un rôle positif dans la résolution ou la prévention des conflits, « de façon à ce que le rôle majeur de ce pays dans les équilibres mondiaux se retrouve aussi dans son action aux côtés non seulement de l’ONU, où la Chine est très présente à travers ses casques bleus, mais aussi de toute initiative où son poids spécifique pourrait effectivement apporter des solutions ».
« Il y a donc effectivement de nombreux terrains où un ‘nouveau départ’ est possible », a-t-il souligné. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.