ACTUALITES BEIJING, 5 décembre 2018 (Youpost – Xinhua) — Des scientifiques chinois ont révélé l’origine et l’évolution du rhinopithèque de Roxellane dans une récente étude, a rapporté mercredi le Quotidien des sciences et technologies.
Cette espèce de singe menacée vit principalement dans les provinces du Sichuan, du Gansu et du Shaanxi, ainsi que dans la Réserve naturelle de Shennongjia, dans la province du Hubei, et compte moins de 20.000 individus à l’état sauvage, selon le journal.
Des scientifiques de l’Université du Yunnan et de l’Institut de sciences biologiques dépendant de l’Académie chinoise des sciences ont analysé de multiples marqueurs génomiques d’individus provenant de différentes populations géographiques. Les résultats révèlent le processus de diffusion de l’espèce et le flux génétique des singes de différentes origines géographiques.
Selon les analyses de la simulation démographique, les scientifiques jugent que la première population ancestrale de cette espèce vivait généralement dans les zones montagneuses du sud et du sud-ouest de la Chine. L’influence des changements paléoclimatiques a conduit à davantage de populations géographiques.
Cette étude revêt une grande importance pour la protection de cette espèce menacée, ainsi que pour la recherche dans la biogéographie chinoise.
Les résultats ont été publiés dans la revue Molecular Biology and Evolution. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.