ACTUALITES BAGDAD, 30 mars 2019 (Youpost – Xinhua) — Deux membres des forces de sécurité et un combattant de l’Etat islamique (EI) ont été tués samedi lors de deux incidents dans le centre et à l’ouest de l’Irak, selon des sources proches des forces de sécurité.
Dans la province de Salah ad-Din, au centre de l’Irak, des combattants de l’EI ont attaqué une patrouille conjointe de la police fédérale et de combattants tribaux paramilitaires dans la région de Yathrib, à environ 80 kilomètres au nord de la capitale irakienne, Bagdad. Un officier de police et un combattant tribal ont été tués et un policier a été blessé, a dit à Xinhua le colonel Mohammed al-Bazi, de la police provinciale de Salah ad-Din.
Des renforts sont arrivés sur les lieux et ont lancé une campagne de recherche pour retrouver les assaillants, a dit M. al-Bazi.
Dans la province d’Al-Anbâr, dans l’ouest de l’Irak, une brigade de l’armée, soutenue par le régiment d’un commando de la police, ont mené une opération contre des combattants de l’EI dans la région d’al-Hareijiah, au nord de la capitale de la province, Ramadi, qui se situe à environ 110 kilomètres à l’ouest de Bagdad, a dit à Xinhua le chef du régiment, le colonel Malik Obeid.
De violents combats ont opposé les deux parties ; un terroriste de l’EI a trouvé la mort et un autre a été capturé après avoir été blessé, a dit M. Obeid.
En décembre 2017, l’Irak a déclaré que les forces de sécurité avaient totalement libéré l’Irak de l’EI. Cependant, des membres de l’EI ont depuis réussi à se cacher dans des quartiers urbains, des zones désertiques ou accidentées, où ils se réfugient et où ils mènent des attaques sporadiques contre des membres des forces de sécurité et des civils. Fin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.