ACTUALITES DJIBOUTI, 30 janvier 2019 (Youpost – Xinhua) — Cinq personnes sont mortes et 130 autres sont portées disparus après le naufrage de deux embarcations transportant des migrants au large de Djibouti, a annoncé mardi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).
« Après avoir été alertée par des habitants, une équipe de la gendarmerie nationale djiboutienne s’est rendue cet après-midi près du lieu de la catastrophe et a découvert deux survivants ainsi que les dépouilles de trois femmes et de deux hommes », a indiqué l’OIM dans son communiqué, qui précise que le naufrage a eu lieu environ trente minutes après que les bateaux surchargés eurent quitté, par une mer agitée, la localité de Godoria, située sur la côte nord-est de Djibouti.
Toujours selon l’OIM, les gardes-côtes djiboutiens ont aussi été alertés et ont lancé les opérations de recherche et de secours. Ces opérations sont toujours en cours, avec deux bateaux patrouilleurs.
Environ 80% des migrants qui arrivent chaque année au Yémen pour les pays du golfe arabique passent par Djibouti, selon les chiffres de l’OIM. Mais ce sont surtout leurs conditions de vie désastreuses qui posent des défis humanitaires aux autorités et aux communautés locales.
En 2011, l’OIM a ouvert un Centre d’Orientation et d’Accueil des Migrants (COAM) à Obock, au nord de Djibouti, pour sensibiliser les migrants sur les risques et dangers liés à la migration irrégulière, notamment les risques d’abus et de traite des êtres humains, et les informer sur les systèmes de référencement mis en place dans le pays pour les assister en cas d’abus, les risques liés à la traversée de la mer, les difficultés sur le passage au Yémen et les difficultés en traversant l’Arabie saoudite. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.