ACTUALITES BEIJING, 22 avril 2019 (Youpost – Xinhua) — L’initiative « la Ceinture et la Route » permet à toutes les parties d’en tirer des avantages réels, selon un rapport publié lundi.
L’initiative « la Ceinture et la Route » prend en considération les intérêts et les préoccupations des partenaires de la coopération, recherche une convergence d’intérêts avec d’autres pays, et élargit les points communs, selon un rapport présentant les progrès, les contributions et les perspectives de l’initiative « la Ceinture et la Route ».
Le document, rédigé par le bureau du groupe dirigeant pour la promotion de l’initiative « la Ceintre et la Route », a été rendu public à la veille du deuxième Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale (FCR), qui se déroulera du 25 au 27 avril à Beijing.
Dans le cadre de la coopération gagnant-gagnant, les réalisations de la Chine en matière de développement ont été transmises aux autres pays de la C&R, selon le document.
La Chine stimule la croissance économique dans les pays de la C&R par sa demande croissante d’importations et l’augmentation des investissements directs à l’étranger. Dans le cadre de la coopération, la Chine encourage aussi les pays en voie de développement en Asie, en Afrique et en Amérique latine à faire plus d’investissement dans les infrastructures.
Le rapport cite la coopération en matière de lutte contre la pauvreté en Afrique et en Asie de l’Est, les efforts déployés pour lutter contre les graves sécheresses dans le bassin du fleuve Mekong, et l’aide technologique apportée à la Thaïlande et au Myanmar pour lutter contre les inondations. Les autres efforts comprennent des programmes de formation à destination de 100 professionnels de la santé publique, la chirurgie de réadaptation de la vue gratuite et des services médicaux de qualité.
Quarante-six accords de coopération scientifique et technologique ont été signés entre la Chine et d’autres pays de la C&R, et les programmes de partenariat scientifique et technologique Chine-ASEAN et Chine-Asie du Sud ont été lancés.
La Chine a mis en place cinq plates-formes régionales pour le transfert technologique avec l’ASEAN, l’Asie du Sud, les Etats arabes, l’Asie centrale, l’Europe centrale et l’Europe de l’Est, et a proposé et co-créé l’Alliance des organisations scientifiques internationales dans la région de la C&R. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.