ACTUALITES PARIS, 7 avril 2019 (Youpost – Xinhua) — De nombreux rassemblements à l’initiative des « gilets jaunes » ont à nouveau été organisés samedi à Paris et en province contre la politique sociale et fiscale du gouvernement français. Mais ce 21ème samedi consécutif de protestation a faiblement mobilisé, comparé aux précédentes manifestations.
Selon les chiffres annoncés samedi soir par le ministère français de l’Intérieur – et contestés par les gilets jaunes – seulement 22.300 personnes ont défilé dans tout le pays dont 3.500 à Paris.Il s’agit de la plus faible mobilisation enregistrée par les « gilets jaunes » depuis le début de leur mouvement qui a pourtant rassemblé près de 300.000 manifestants le 17 novembre 2018 lors de son premier défilé.
L’acte 20 des « gilets jaunes » a mobilisé samedi dernier 33.700 manifestants au niveau national soit 11.400 manifestants de plus que l’acte 21. Malgré cette faible mobilisation, les « gilets jaunes » sont toujours déterminés. Ils étaient quelques milliers (3500) à défiler à Paris où l’interdiction de manifester sur les Champs-Elysées et environnants a été reconduite. Un premier cortège, parti de la place de la République à la Défense à dénoncer tout au long de son parcours, « l’optimisation fiscale ».
« On dénonce cette injustice fiscale, qui consiste à ponctionner à chaque fois le peuple qui travaille et qui ne peut pas finir ses fins du mois, au lieu d’aller ponctionner les sociétés qui brassent des milliards », a déclaré en marge de manifestation, Jérôme Rodrigues une des figures du mouvement.
Un second cortège a débuté son défilé à Montparnasse jusqu’au bassin de la Villette, réclamant entre autres l’instauration du Référendum d’initiative citoyenne (RIC) une des revendications phares du mouvement. Le défilé parisien s’est déroulé dans le calme. Un groupe de manifestants a tenté de bloquer le boulevard périphérique à la fin du défilé, avant d’être dispersé par les forces de l’ordre à coup de grenades lacrymogènes.
Selon la préfecture de police de Paris, 43 personnes ont été interpellées et 9 manifestants verbalisés dans le périmètre interdit. Les forces de l’ordre ont procédé à 14.919 contrôles préventifs à 18h30, a indiqué la même source.
Contrairement à Paris, des tensions ont été signalées en région, notamment à Rouen où le centre ville est interdit aux manifestations alors qu’un appel à un rassemblement national a été lancé. Des heurts ont éclaté entre forces de l’ordre et les manifestants qui ont dégradé du mobilier urbain et enflammé des poubelles, selon les médias locaux.
A Lille également des affrontements ont eu lieu entre manifestants « armés » de projectiles et les forces de l’ordre qui ripostent avec des grenades lacrymogènes. Au moins cinq personnes ont été interpellées selon la Voix du Nord. Des violences ont aussi été signalées à Boulou (Pyrénées-orientales) où la préfecture a indiqué que quatre gendarmes ont été légèrement blessés ainsi que quatre manifestants à la suite d’un affrontement, et quatre personnes interpellées dont deux placées en garde à vue. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.