ACTUALITES PARIS, 15 mars 2019 (Youpost – Xinhua) — Au quatrième trimestre 2018, l’indice du coût du travail (ICT) – salaires seuls de l’ensemble du secteur marchand non agricole continue d’augmenter solidement : +0,6 % en glissement trimestriel après +0,5 % au troisième trimestre 2018, selon les chiffres publiés par l’INSEE ce vendredi.
Sur un an, il s’accroît de 2,2 %, soit un peu plus qu’au trimestre précédent (+2,1 %). Le temps de travail moyen demeure quasiment stable : +0,1 % sur un an.
Au quatrième trimestre 2018, les salaires dans l’industrie accélèrent un peu en variation trimestrielle (+0,4 % après +0,3 % au troisième trimestre) et en glissement annuel (+2,0 % après +1,7 %). Les évolutions sont cependant contrastées selon les secteurs. En variation trimestrielle, les salaires accélèrent dans l’industrie manufacturière (+0,4 % au quatrième trimestre après +0,2 %) et rebondissent dans les industries extractives (+0,5 % après -1,3 %).
A l’inverse, ils demeurent quasiment stables dans le secteur de l’eau et de l’assainissement et ralentissent dans celui du gaz et électricité, après une hausse marquée au trimestre précédent (+0,8 % après +2,3 %).
Au quatrième trimestre 2018, les salaires dans le tertiaire accélèrent en variation trimestrielle (+0,7 % après +0,5 % au troisième trimestre), comme en glissement annuel (+2,4 % après +2,2 %). Cette accélération est vive dans la finance-assurance (+1,1 % en variation trimestrielle au quatrième trimestre, après +0,5 %) et dans les activités immobilières (+1,7 % après +0,7 %). En revanche, les salaires marquent le pas dans l’hébergement-restauration (0,0 % après +0,5 %).
Dans la construction, les salaires diminuent à peine après un troisième trimestre dynamique (-0,1 % après +1,0 %). Au quatrième trimestre 2018, l’indice du coût du travail (ICT) – salaires et charges de l’ensemble du secteur marchand non agricole accélère légèrement sur le trimestre (+0,7 % après +0,5 %, en données corrigées des variations saisonnières). Il progresse de 2,9 % sur un an, soit le même rythme qu’au trimestre précédent.
Hors crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), la hausse de l’indice sur un an aurait été moins importante : +2,5 % : « le taux du CICE a baissé d’un point en France métropolitaine au 1er janvier 2018, à 6 % », a expliqué l’INSEE. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.