ACTUALITES LIBREVILLE, 15 janvier 2019 (Youpost – Xinhua) — Le gouvernement gabonais a prêté serment mardi devant le président de la République Ali Bongo de retour au pays après plus de deux mois d’absence suite à un accident vasculaire cérébral (AVC) le 24 octobre dernier à Ryad en Arabie saoudite où il participait à un sommet sur le Davos du désert.

« La présence personnelle du président de la République qui a présidé lui-même cette audience de prestation de serment est un cinglant démenti sur toutes les rumeurs qui ont circulé », a déclaré le Premier ministre Julien Nkoghe Bekalé après la cérémonie.
« Le chef de l’Etat est bien portant. Il a été malade. Il est en pleine période de convalescence et cette convalescence déroule très bien », a-t-il ajouté.
Selon l’article 15 de la Constitution gabonaise, « avant leur entrée en fonction, les membres du gouvernement prêtent serment devant le président de la République en présence de la Cour constitutionnelle ».
Les neuf membres de la Cour constitutionnelle conduits par leur présidente Marie Madeleine étaient présents. On a noté également la présence du président de l’Assemblée nationale Faustin Boukoubi et de la présidente du Sénat Lucie Milebou Aubusson.
La cérémonie a été marquée par la première sortie d’Ali Bongo depuis son AVC. La dernière vidéo du président lisant un message de vœux à la nation le 31 décembre dernier a été jugée peu convaincante, alors que des militaires ont tenté de prendre le pouvoir par un putsch militaire le 7 janvier, selon lesquels la vidéo du 31 décembre démontrait qu’Ali Bongo serait incapable de diriger le Gabon. Le putsch a échoué suite à un assaut des forces spéciales dans la maison de la Radio prise en otage par les putschistes, rappelent des observateurs locaux. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.