ACTUALITES LIBREVILLE, 20 février 2019 (Youpost – Xinhua) — Le gouvernement gabonais et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont procédé mercredi à Kango, une localité située à une centaine de kilomètre de Libreville, au lancement d’un projet de bioénergie.
Ce projet consiste en la récupération des déchets agricoles et forestiers au Gabon pour la production d’une énergie durable. Il est question de transformer les déchets agro-forestiers en briquettes de charbon écologique, destinées à des installations de cuisson et à la production d’électricité dans les ménages de l’arrière pays.
A terme, le PNUD vise, à travers ce projet, la valorisation de la biomasse, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, la réduction de la coupe de bois pour des usages domestiques, le gaspillage des déchets non utilisés issus de l’exploitation forestière, la diversification des sources de revenus des populations.
Pour l’heure, des emblavures ont été réalisées sur une superficie de 100 hectares de champs devant produire la matière première pour le projet. A côté de cela, il y a également des cultures familiales appartenant aux champs de 95 familles de la localité auxquels s’ajoutent des troncs de bananiers ou encore des coupes des coques de noix. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.