ACTUALITES NEW DELHI, 8 février 2019 (Youpost – Xinhua) — Des « négociations parallèles » ont été menées en 2015 par les services du Premier ministre indien Narendra Modi avec la France pour l’acquisition de chasseurs Rafale, ce qui a entraîné de fortes réserves de la part du ministère de la Défense, a rapporté vendredi le quotidien anglophone The Hindu.
« Les discussions entre le conseiller diplomatique du ministre français de la Défense (Luis Vassy) et le secrétaire conjoint du PM (Shri Jawed Ashraf), équivalent à des négociations parallèles, alors que des négociateurs indiens du ministère de la Défense mènent le processus de négociations officielles avec la partie française », indique une note du gouvernement datée du 24 novembre 2015 dont le journal dit avoir obtenu copie.
« De telles négociations parallèles pourraient être préjudiciables à nos intérêts car la partie française pourrait en tirer profit en interprétant de telles discussions en sa faveur et en affaiblissant la position adoptée par l’équipe des négociateurs indiens. C’est exactement ce qui s’est passé dans ce dossier », ajoute le document.
En 2015, le ministère indien de la Défense était dirigé par Manohar Parrikar, qui est aujourd’hui ministre en chef de l’Etat de Goa (ouest).
L’article de The Hindu fournit des arguments au parti du Congrès (opposition), qui accuse M. Modi d’avoir signé un contrat surévalué avec la France pour l’achat de 36 avions Rafale d’un montant de près de 8 milliards d’euros.
L’an passé, le gouvernement indien a assuré devant la Cour suprême que les services de M. Modi n’avaient joué aucun rôle dans le dossier Rafale, dont les négociations ont été menées côté indien par une équipe de sept membres dirigée par le chef d’état-major adjoint de l’armée de l’Air. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.