ACTUALITES BAGDAD, (Youpost – Xinhua) — Le ministère irakien de l’Intérieur a annoncé lundi avoir fini de démanteler la plus importante cellule de l’ (EI) dans la province d’Anbar dans l’ouest du pays, et avoir capturé un total de 186 militants responsables de nombreuses attaques terroristes dans le pays.
« Une force conjointe a capturé les membres de la plus importante cellule de l’EI à Anbar, une cellule qui est responsable de plusieurs attentats-suicides, attaques à la bombe et assassinats de personnel militaire le long de l’autoroute internationale dans l’ouest du pays », a indiqué Saad Maan, porte-parole du Commandement opérationnel de Bagdad, au cours d’une conférence de presse conjointe avec le président du Conseil provincial Ahmed al-Alwani.
Selon M. Maan, les militants extrémistes capturés ont déjà signé une confession. Certains ont été condamnés à mort et attendent leur exécution.
M. Maan a indiqué que ces militants avaient été capturés après la libération d’Anbar, fin 2017.
Ils seraient également responsables d’avoir tué des civils de la tribu al-Bun Nimr, qui avaient refusé de rejoindre leurs rangs.
En décembre 2017, l’ a déclaré avoir entièrement libéré le pays de l’EI, après que ses forces de sécurité et les unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi, soutenues par la coalition internationale anti-EI dirigée par les , ont repris tous les territoires jadis contrôlés par le groupe extrémiste.
Depuis, les derniers combattants de l’EI se sont cependant fondus dans les zones urbaines, ou se sont réfugiés dans les déserts et les zones les plus difficiles d’accès du pays. Ils continuent à lancer des attaques de guérilla sporadiques contre les forces de sécurité et les civils. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.