ACTUALITES LONDRES, 20 avril 2019 (Youpost – Xinhua) — Deux adolescents âgés de 18 et 19 ans ont été arrêtés et plusieurs perquisitions ont eu lieu en vertu de la loi sur le terrorisme après l’assassinat de la journaliste Lyra McKee, a annoncé samedi le service de police d’Irlande du Nord.
« Peu avant 23 heures jeudi soir, Lyra, 29 ans, a été assassinée par des terroristes. Je pense que les responsables sont des membres de la nouvelle IRA », a déclaré le surintendant-détective Jason Murphy, qui a ajouté que les tireurs « s’étaient dissimulés dans l’ombre » et que « ce que nous voyons est une nouvelle génération de terroristes qui ont gravi les échelons, et pour moi c’est une situation très préoccupante ».
Un témoin oculaire a raconté qu’un homme armé masqué s’est approché d’un coin et a tiré des coups de feu sans distinction contre des véhicules de la police, tandis que la police était bombardée par au moins 50 cocktails Molotov et que certains de ses véhicules étaient pris dans une embuscade et incendiés, dans l’un des pires actes de violence observés en Irlande du Nord depuis un certain temps.
La zone frontalière irlandaise a été un point sensible au cours des décennies de conflit qui ont coûté la vie à plus de 3 600 personnes après les années 1960. L’Armée républicaine irlandaise (IRA) a mené une campagne en faveur de la réunification de l’île, menant à 30 ans de troubles avant d’accepter de rechercher une solution politique en 1998.
Les violences de jeudi ont éclaté après que la police a mené une opération de recherche d’armes à feu qui auraient pu être utilisées pendant le week-end de Pâques, qui marque l’anniversaire de l’insurrection de 1916, une période où les dissidents sont traditionnellement actifs.
La Première ministre britannique Theresa May a déclaré vendredi sur twitter que la mort de Lyra McKee était « choquante et vraiment insensée », et exprimé ses plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues de la victime, ajoutant « c’est une journaliste qui est morte en faisant son travail avec beaucoup de courage ».
La secrétaire d’Etat pour l’Irlande du Nord, Karen Bradley, s’est rendue samedi à Londonderry pour signer un livre de condoléances, tandis que le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, déclarait à Dublin : « Notre solidarité va également aux habitants de Derry et à l’ensemble de la communauté journalistique. Nous ne pouvons permettre à ceux qui veulent propager la violence, la peur et la haine de nous ramener vers le passé ». Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.