, 12 février 2019 (Youpost – Xinhua) — L’autorité chinoise de contrôle boursier s’est engagée à déployer davantage d’efforts pour éviter les délits d’initié dans les accords de fusion et acquisition.
Les entreprises cotées doivent remettre une liste des personnes informées des accords de fusion et acquisition lorsqu’elles soumettent les plans initiaux aux bourses. Elles doivent renouveler la liste en cas de changements majeurs sur les accords ou de nouvelles informations, dont la cotation et les prix proposés, a indiqué lundi la Commission de contrôle boursier de sur son site Internet.
Si des fluctuations anormales des cours boursiers des entrerprises sont constatées après le dépôt des plans de fusion et acquisition, les bourses peuvent demander aux entreprises de mettre à jour la liste des personnes informées, selon la commission.
Les délits d’initié dans les accords de fusion et acquisition comptent parmi les principales irrégularités du marché contre lesquelles la commission s’est engagée à lutter. En 2018, le régulateur a imposé des amendes records pour prévenir les risques financiers, et les délits d’initié ont représenté la majeure partie des affaires ayant fait l’objet de sanctions. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.