, 12 janvier 2019 (Youpost – Xinhua) — Alors que la sonde lunaire Chang’e-4 a réalisé le premier atterrissage en douceur sur la face cachée de la Lune, la approfondira son exploration lunaire et s’aventurera davantage dans l’inconnu, selon Wu Weiren, concepteur en chef du programme d’exploration lunaire de la .
Le programme lunaire actuel de la Chine comprend trois phases : entrer en orbite, atterrir et revenir sur Terre. Les deux premières phases ont été accomplies, la prochaine étape sera de lancer la sonde Chang’e-5 pour prélever deux kilos d’échantillons et les ramener sur Terre, a expliqué M. Wu, également membre de l’Académie d’ingénierie de Chine.
Les futures missions seront d’autant plus passionnantes qu’il y a encore de nombreux mystères concernant le voisin céleste le plus proche de la Terre. Le programme permettra également à la Chine de devenir un acteur majeur dans l’exploration spatiale.
« Nous discutons et élaborons actuellement le plan de la quatrième phase du programme d’exploration lunaire, qui comprend des missions dans les régions polaires de la Lune », a indiqué M. Wu.
Certains endroits du pôle Sud lunaire sont illuminés pendant plus de 180 jours consécutifs, alors que des zones dans les cratères de la région ne sont jamais exposées à la lumière et pourraient contenir de l’eau gelée, estiment des scientifiques.
« Nous espérons construire une station de recherche scientifique dans la région du pôle Sud de la Lune. Elle fonctionnera de manière automatique et accueillera des gens pour de courtes périodes », a précisé M. Wu.
La Chine envisage également de lancer une sonde vers Mars en 2020. La sonde entrera en orbite autour de Mars, se posera sur la planète et l’explorera l’année suivante. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.