ACTUALITES BEIJING, 12 février 2019 (Youpost – Xinhua) — La Chine a exhorté, mardi, les pays concernés à cesser d’utiliser l’excuse du prétendu cyberespionnage et du soi-disant piratage Internet pour ternir son image, et à arrêter les actions et les mots qui nuisent aux intérêts de la Chine et aux liens bilatéraux.
Des rapports ont allégué que des pirates travaillant pour le département chinois de la sûreté de l’Etat avaient accédé au réseau d’une société norvégienne de logiciels, dans le cadre d’une opération de piratage mondial visant à voler propriété intellectuelle et secrets industriels.
« Ce n’est rien d’autre que l’action de quelques pays pour ternir l’image de la Chine », a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse.
La Chine pense toujours que la cybersécurité est une question mondiale liée aux intérêts communs de tous les pays et doit être sauvegardée par les efforts conjoints de la communauté internationale, a noté Mme Hua.
« Ceux qui se soucient vraiment des questions de cybersécurité ne doivent jamais oublier le ‘programme PRISM’, le ‘groupe Equation’ et l’attaque mondiale WannaCry ransomware, qui a été causée par le développement de cyber-outils offensifs de certains pays », a indiqué Mme Hua, ajoutant que ces événements avaient sonné l’alarme pour la cybersécurité mondiale.
Elle a souligné que le cyberespace était difficile à tracer et constitué d’une communauté diversifiée. « Vous devez enquêter et avoir des preuves suffisantes pour définir la nature d’un événement de cybersécurité. On ne peut pas salir les autres avec des suppositions sans fondement ».
La Chine soutient fermement la cybersécurité et s’oppose résolument aux cyberattaques sous toutes leurs formes, a déclaré Mme Hua, ajoutant la Chine préconisait à la communauté internationale de traiter conjointement les menaces de cybersécurité via le dialogue et la coopération sur la base du respect mutuel, de l’égalité et des bénéfices mutuels.
« Les accusations, les pressions et les sanctions irresponsables ne feront qu’accroître la tension et la confrontation dans le cyberespace, et empoisonner l’atmosphère de coopération », a-t-elle indiqué. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.