ACTUALITES BEIJING, 12 février 2019 (Youpost – Xinhua) — La Chine a rejetté lundi les accusations de la Turquie visant ses politiques dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest).
« J’ai pris note de la déclaration du porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères. Elle est abominable », a affirmé Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, lors d’un point de presse.
Selon le porte-parole turc, le célèbre musicien ouïgour Abdurehim Heyit est mort un an après avoir été placé en détention.
« En réalité, il est en vie et en très bonne santé. J’ai vu sa vidéo sur Internet pas plus tard qu’hier », a indiqué Mme Hua.
« La déclaration turque est basée sur un mensonge absurde. Proférer de telles accusations infondées contre la Chine est immoral et irresponsable. Nous exprimons notre ferme opposition », a-t-elle souligné, ajoutant que l’ambassade de Chine en Turquie avait déjà réagi à cette déclaration et que la Chine avait déposé une représentation solennelle auprès de la Turquie à ce sujet.
Selon Mme Hua, depuis les années 1990, les « trois forces du mal » (le terrorisme, l’extrémisme et le séparatisme) en Chine et à l’étranger ont fomenté, organisé et mené des milliers d’attaques terroristes violentes au Xinjiang, faisant de nombreux morts et blessés parmi la population innocente de différents groupes ethniques.
Les efforts du Xinjiang dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme basés sur l’expérience internationale anti-terrorisme ont obtenu des progrès évidents ces dernières années, et les habitants au Xinjiang sont satisfaits de leur vie et se sentent plus en sécurité, a fait remarquer Mme Hua.
Selon elle, des ambassadeurs, diplomates et journalistes d’une dizaine de pays, y compris la Turquie, ont visité de nombreux endroits au Xinjiang, dont des centres de formation professionnelle, depuis fin 2018. A travers ces visites, leur compréhension du Xinjiang s’est améliorée.
La Turquie est également un pays plurinational et est aussi confrontée à la menace du terrorisme. Elle se nuira à elle-même et nuira à autrui en adoptant deux poids, deux mesures sur la question de la lutte contre le terrorisme, a fait observer Mme Hua.
La porte-parole espère que la Turquie n’accordera pas son attention et sa confiance à une seule partie et qu’elle comprendra et reconnaîtra les politiques et efforts chinois concernés et adoptera des mesures concrètes pour renforcer la confiance mutuelle et la coopération avec la Chine. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.