ACTUALITES BEIJING, 12 juin 2019 (Youpost – Xinhua) — La coopération technologique de la Chine avec les pays d’Asie centrale, dont le Kirghizistan et le Tadjikistan, a donné des résultats fructueux, selon l’Académie des Sciences de Chine (ASC).
Le centre de recherche de l’ASC pour l’écologie et l’environnement de l’Asie centrale a coopéré avec les gouvernements locaux au Kirghizistan pour mener des projets de démonstration pour améliorer la sécurité de l’eau potable. Ils ont introduit de nouveaux équipements de purification de l’eau pour lutter contre les métaux lourds et les micro-organismes excessifs dans l’eau potable, en faveur des habitants locaux.
Des chercheurs de la Chine et du Tadjikistan ont mené conjointement une surveillance à distance des lacs. Ils ont également intensifié la coopération en matière d’enquête sur les glaciers, d’hydrologie et d’utilisation des ressources en eau, de biodiversité et de changement d’écosystème, d’alerte aux catastrophes et d’application de véhicules aériens sans pilote.
Dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route », l’ASC a lancé l’Alliance de l’Organisation internationale des sciences, une plate-forme pour les pays le long de « la Ceinture et la Route » pour mener à bien la coopération scientifique et technologique, relever les défis et promouvoir la compréhension mutuelle entre les peuples.
L’ASC a alloué plus de 1,8 milliards de yuans (environ 260 millions de dollars) pour la construction de projets scientifiques et technologiques en association avec l’initiative « la Ceinture et la Route » depuis 2013. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.