ACTUALITES TRIPOLI, 8 janvier 2019 (Youpost – Xinhua) — Le gouvernement libyen a annoncé mardi qu’il allait reprendre le contrôle d’une importante centrale électrique à Obari, dans le sud du pays, reprochant à son sous-traitant turc d’avoir mis de côté les préoccupations en matière de sécurité.
Mohamed al-Sallak, porte-parole du gouvernement, a déclaré lors d’une conférence de presse à Tripoli que des techniciens libyens formés en Allemagne et en Turquie exploiteraient désormais la centrale électrique.
« Ils (les techniciens) ont été formés pour exploiter la centrale en l’absence d’experts étrangers. Ils commenceront à faire fonctionner la centrale ce mois-ci, ce qui permettra d’augmenter les réseaux publics d’électricité de 600 mégawatts », a déclaré al-Sallak.
Fin 2017, des hommes armés non identifiés avaient enlevé quatre employés étrangers dans la centrale électrique d’Obari, à environ 1 100 km au sud de Tripoli.
Au total, 600 employés, y compris des étrangers, ont évacué la ville après cet enlèvement, avant que les quatre ouvriers kidnappés ne soient libérés en juillet 2018 grâce à la médiation d’une tribu.
La construction de la centrale a débuté en 2012, mais a été suspendue en 2014 en raison de la détérioration des conditions de sécurité en Libye, avant que l’entrepreneur turc ENKA Teknik ne reprenne les travaux en février 2017. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.