, (Youpost – Xinhua) — La et le chef du Parti travailliste (Labour, opposition) Jeremy Corbyn devraient tenir plus de discussions autour du , sur fond des spéculations selon lesquelles le gouvernement assouplirait sa position sur l’union douanière.
Mme May a adopté un ton conciliant en réponse à la lettre de M. Corbyn, qui a listé ses cinq exigences pour un accord de Brexit.
Dans sa lettre publiée lundi par les médias locaux, Mme May a indiqué qu’elle souhaitait que les deux partis discutent des « arrangements alternatifs » au filet de sécurité irlandais, un engagement visant à éviter le retour d’une frontière dure entre l’ du Nord et la République d’.
Le parti d’opposition n’a pas encore répondu à la lettre de la Première ministre.
Une division persiste entre les partis au sujet de l’union douanière, bien que Mme May n’ait directement rejeté aucune des conditions de M. Corbyn dans sa lettre.
Les analystes locaux ont indiqué que le langage de Mme May était plus nuancé, bien que ses assistants affirment en privé qu’il est hors de question d’accepter une union douanière permanente.
Dans sa lettre, M. Corbyn exigeait qu’une « union douanière permanente et globale à l’échelle du  » avec l’ (UE) soit introduite dans l’accord, avec les mêmes tarifs douaniers extérieurs.
Selon lui, cela permettrait au Royaume-Uni d’avoir son mot à dire sur tout accord commercial futur que l’UE pourrait conclure.
Aucune date n’a encore été établie pour la prochaine réunion, mais Mme May a indiqué dans sa lettre qu’elle espérait que les deux partis pourraient se réunir le plus tôt possible. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.