ACTUALITES TUNIS, 26 avril 2019 (Youpost – Xinhua) — Le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemais Jhinaoui et son homologue algérien Sabri Boukadoum, actuellement en visite en Tunisie, ont lancé vendredi un appel conjoint concernant la situation en Libye, qualifiée d’alarmante et chaotique, a appris Xinhua auprès de source diplomatique tunisienne.
Dans une déclaration conjointe, transmise à Xinhua, les deux chefs de diplomatie ont invité les parties libyennes en conflit à mettre immédiatement un terme aux combats « pour ainsi épargner au peuple libyen davantage d’effusion de sang et éviter de nouvelles souffrances, dans l’intérêt suprême de la Libye ».
« Il s’avère primordial de revenir au dialogue approfondi entre Libyens et à maintenir la voie politique comme unique moyen de résoudre la crise libyenne conformément aux dispositions de l’accord politique pour parachever la phase de transition, notamment les échéances électorales sous les auspices des Nations Unies », a souligné la déclaration conjointe.
La déclaration stipule leur décision de continuer à soutenir les efforts consentis par les Nations Unies et son émissaire spécial Ghassan Salama, en vue d’aboutir à un « règlement politique global » en Libye fondé sur un consensus entre les différents protagonistes, de manière à préserver la sécurité, la stabilité et la souveraineté de la Libye.
Elle souigne également « la responsabilité de la communauté internationale pour mettre fin à cette crise en encourageant les rivaux libyens à compléter le processus politique ».
Les deux ministres ont réitéré dans leur appel l’impérative de tenir une réunion urgente dans le cadre de l’initiative tripartite proposée par le président de la République tunisienne, Béji Caïd Essebsi, et intensifié leurs manœuvres diplomatiques dans le but de mettre un terme à la détérioration de la situation en matière de sécurité et de revenir rapidement sur la voie politique en Libye.
« On ne peut pas rester les bras croisés devant le bombardement d’une capitale maghrébine », a déclaré le chef de la diplomatie algérienne lors d’un point de presse, réaffirmant que « le dialogue est le seul moyen pour sortir de la crise ». Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.