ACTUALITES BEYROUTH, 16 février 2019 (Youpost – Xinhua) — Samedi, le chef du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a dit que le sommet de Varsovie ne constitue pas une menace pour l’Iran et le Hezbollah, a rapporté la chaîne de télévision locale Al-Manar.
M. Nasrallah a dit que le , Benyamin Nétanyahou, a pour objectif, avec ce sommet, de mobiliser l’opinion publique contre l’Iran, mais que cet effort ne sera pas couronné de succès.
Le sommet de Varsovie, qui a duré deux jours et s’est achevé jeudi, avait pour objet de construire une coalition internationale exerçant des pressions sur l’Iran et de peser sur les pays qui refusent de prendre part aux sanctions que le , , a imposées à l’Iran.
« L’Iran est aujourd’hui plus fort qu’il ne l’a jamais été et ne peut pas être ciblé par une guerre », a dit M. Nasrallah lors d’une cérémonie de commémoration des chefs martyrs du Hezbollah.
M. Nasrallah a ajouté que les États-Unis ne sont pas prêts à mener une guerre contre l’Iran, et que c’est la raison pour laquelle ils préfèrent imposer des sanctions à la république islamique.
M. Nasrallah a dit que le sommet était censé se focaliser sur la lutte contre le terrorisme et la préservation de la sécurité, mais que la vraie raison de la rencontre était de mettre l’accent sur la normalisation des liens entre certains pays du Golfe et .
« Ceci devient évident lorsque l’on voit le ministre bahreïnien des Affaires étrangères assis à côté de M. Nétanyahou au sommet parce que Bahreïn fait partie des régimes américano-israéliens de la région, » a-t-il dit.
M. Nasrallah a appelé les millions de personnes du monde arabe à s’opposer à la normalisation des liens avec Israël.
« C’est le minimum que nous puissions faire alors même que la population palestinienne paie un lourd tribut, avec ses martyres, tous les jours », a-t-il dit. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.