NEW YORK (Nations Unies), 20 mai (Xinhua) — Un comité des sanctions de l’ONU contre l’État islamique (EI) et Al-Qaïda a mis en garde lundi que l’EI évoluait pour devenir un réseau mondial tandis qu’Al-Qaïda pourrait bien grandir et se renforcer.
Malgré une réduction substantielle du nombre d’attaques au niveau mondial, l’EI continue d’évoluer pour devenir un réseau secret mondial, un processus qui est plus avancé en Irak qu’en Syrie, a déclaré au Conseil de sécurité de l’ONU, Dian Triansyah Djani, président du comité des sanctions contre l’EI et Al-Qaïda.
En Irak, l’EI a déjà commencé à organiser des cellules au niveau des provinces et on observe actuellement un afflux net de combattants de l’EI en provenance de Syrie pour renforcer le réseau émergent en Irak, a indiqué M. Djani, qui est également ambassadeur indonésien aux Nations Unies.
« Si son objectif de survivre et de réapparaître dans ses zones principales est réalisé, l’EI pourrait bien recentrer sa priorité sur les opérations terroristes à l’étranger. Mais pour l’instant, le noyau dur de l’EI manque de force pour mener des attaques internationales coordonnées », a-t-il dit.
Pendant ce temps, Al-Qaïda reste actif dans de nombreuses régions et il y a un risque de croissance d’Al-Qaïda en contrecoup de la baisse des activités terroristes stratégiques de l’EI, auquel cas Al-Qaïda pourrait lui-même organiser un attentat majeur.
Une équipe de surveillance des sanctions estime possible que des combattants terroristes étrangers de l’EI choisissent de rejoindre les mouvements affiliés à Al-Qaïda dans les régions ou celui-ci s’impose comme le mouvement terroriste dominant, a indiqué l’ambassadeur. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.