KHARTOUM, 7 avril (xinhua) — Le ministre soudanais de l’Information et des Communications, Hassan Ismaïl, a mis en garde dimanche contre une éventuelle guerre civile dans le pays à cause de la polarisation politique, a rapporté le site soudanais Ashorooq.
Il a accusé les partis, les organisations et les communautés étrangères en lien avec l’Association des professionnels soudanais (APS, un syndicat d’opposition) et l’opposition de collecter d’énormes fonds pour financer les manifestations au Soudan.
« L’opposition, y compris l’Association des professionnels soudanais et ses alliés sur différents fronts, oeuvre à une forte mobilisation de ses partisans et des citoyens depuis environ dix jours », a affirmé M. Ismaïl en accusant par ailleurs l’opposition de rejeter le dialogue avec le gouvernement.
Les opposants n’ont pour seule exigence que le renversement du gouvernement, ce qui témoigne de leur rejet du dialogue sans faire preuve de visions ou d’idées, selon le ministre.
« Le seul moyen de surmonter l’état de polarisation politique est de convenir d’un partenariat politique, sinon nous glisserons dans un état d’instabilité, de non-reconnaissance de l’autre et dans une guerre civile », a-t-il averti.
Depuis le 19 décembre 2018, le Soudan est le théâtre de manifestations populaires massives contre le président Omar el-Béchir suite à la détérioration des conditions économiques et à l’envolée des prix des produits de base. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.