ACTUALITES DJIBOUTI, 16 mars 2019 (Youpost – Xinhua) — Le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (FKDEA) va rééchelonner une importante partie de la dette contractée par la République de Djibouti, a rapporté vendredi la presse locale.
Une convention en ce sens a été signée cette semaine à Koweït-city entre le conseiller spécial du président djiboutien chargé des Investissements, Fahmi Ahmed Al-Haj, et le directeur général adjoint du FKDEA, Marwan Abdallah Al-Ghanim, selon l’Agence djiboutienne d’Information (ADI).
Cette convention prévoit que les prêts concernés seront remboursés sur 30 ans avec une période de grâce de dix ans et un taux d’intérêt de 1% seulement.
Toujours selon cette convention, le montant total de la dette contractée par Djibouti auprès du FKDEA s’élève à environ 104 millions de dollars.
Très actif à Djibouti, le FKDEA investit dans des projets d’infrastructures stratégiques, notamment des ports et des routes, ainsi que la construction des infrastructures de base.
Le Fonds koweïtien a été créé en 1961 par l’Etat du Koweït. Il avait été conçu pour aider les pays arabes, mais son mandat a été élargi en 1974 pour inclure tous les pays en développement.
Les activités du FKDEA se concentrent principalement sur les secteurs tels que l’agriculture et l’irrigation, le transport et l’énergie, les communications, l’eau et les eaux usées. Le fonds accorde également des prêts, des garanties et des subventions, et fournit une assistance technique aux gouvernements provinciaux, aux institutions internationales et régionales de développement, et aux personnes morales qui entreprennent des projets appartenant conjointement à un certain nombre de pays en développement. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.