ACTUALITES , 15 mars 2019 (Youpost – Xinhua) — Le ministère marocain de la Santé et l’Organisation panafricaine de lutte contre le Sida (OPALS) ont signé, vendredi à , une convention visant à lutter contre les infections sexuellement transmissibles (IST).
Cette convention tend à sensibiliser davantage à l’importance de la santé reproductive et à promouvoir les actions sur le SIDA, dans l’objectif de réduire le taux des infections sexuellement transmissibles et de garantir l’accès aux établissements de santé.
A travers ses sections dans différentes provinces du , l’OPALS s’emploie à mettre en place des programmes de sensibilisation et de prise en charge médicale, psychologique et juridique en harmonie avec les programmes nationaux du ministère de la Santé qui se chargera de la formation des ressources humaines de l’OPALS en vue de mener les actions ciblant les catégories vulnérables.
La Convention porte également sur la création d’espaces communs de réflexion sur la santé reproductive et le SIDA, ainsi que sur le renforcement de l’expérience nationale dans ce domaine, en ciblant principalement les jeunes, les femmes et les migrants.
Selon le ministre marocain de la Santé Anass Doukkali, le développement d’un partenariat multisectoriel exemplaire et grâce à une société civile très active, le royaume a été le premier pays de la région du Nord/Moyen-Orient à bénéficier du soutien actif du Fonds mondial de lutte contre le Sida depuis le lancement des premières subventions en 2003.
Les stratégies successives ont œuvré pour améliorer le recours au dépistage et l’accès au traitement antirétroviral, tout en accordant une importance particulière au respect des droits des personnes vivant avec le VIH et des populations les plus exposées aux risques d’infection, à la réduction de la vulnérabilité, à l’égalité des chances et à l’équité dans l’accès aux soins, a-t-il souligné.
Pour sa part, la présidente de l’OPALS-Maroc, Nadia Bezzad a indiqué que l’organisation adopte, dans ses de sensibilisation, diverses approches destinées aux groupes ciblés, notant que les méthodologies de travail de cette ONG s’effectuent dans le respect du principe de dignité et des droits de l’homme.
Elle a dans ce sens rappelé les efforts de l’organisation qui a cumulé une forte expérience de travail sur le terrain dans le domaine de la sensibilisation, de l’éducation sexuelle des jeunes et de la planification familiale ainsi qu’en matière de diagnostic précoce des cancers tels que le cancer de la peau et le cancer du sang. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.