ACTUALITES , 11 janvier 2019 (Youpost – Xinhua) — Le gouvernement nigérien a adopté vendredi en conseil des ministres un projet de décret portant sur l’approbation de la politique pétrolière nationale visant à faire de son secteur pétrolier un moteur majeur de développement du pays, annonce un communiqué officiel à .
Le est devenu depuis 2011 un pays producteur de pétrole avec le démarrage de la production des hydrocarbures du Bloc Agadem (nord-est), exploité par le consortium China National Petroleum Corporation (CNPC), et des activités de la société de raffinage de Zinder, à capitaux sino-nigériens, qui lui permettent d’atteindre l’autosuffisance en matière de produits raffinés.
Outre la CNPC-NP (Niger Petroleum), on dénombre aujourd’hui plusieurs autres sociétés leaders dans le domaine, ce qui a permis l’intensification des travaux de recherche et la multiplication des découvertes, précise le communiqué. Celui-ci ajoute qu’en plus du potentiel avéré dans la zone d’Agadem, qui va permettre au Niger de devenir un pays exportateur de pétrole brut en 2021, une société algérienne, la Sipex, a récemment mis en évidence de nouveaux gisements à la frontière algérienne, dans le bloc de Kafra.
Cependant, ajoute-t-il, l’univers du pétrole est stratégique et très dynamique, et sa gestion conduit à être constamment au cœur de nombreux défis qui conduisent à se poser des questions, notamment « comment protéger les intérêts économiques, environnementaux et sociaux tout en renforçant l’attractivité du secteur auprès des investisseurs internationaux ? Comment préserver l’intérêt des consommateurs tout en assurant l’équilibre financier du secteur pour sa viabilité et sa pérennité ? ».
C’est dans ce contexte qu’il est apparu crucial, selon le gouvernement, de disposer d’une politique pétrolière nationale « fixant une vision et des axes de développement clairs pour ce secteur de l’amont à l’aval ».
L’objectif est de « faire du secteur pétrolier nigérien un moteur majeur de développement économique et social pour les populations actuelles et les générations futures, en gérant les ressources de façon responsable et respectueuse de l’environnement ».
Le Niger espère augmenter sa production pétrolière qui passera de 20.000 barils par jour à environ 110.000 barils par jour d’ici 2021, rappelle-t-on. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.