ACTUALITES NIAMEY, 23 mars 2019 (Youpost – Xinhua) — Le Niger, pour s’assurer une bonne assise diplomatique et un rayonnement international, a engagé une offensive diplomatique marquée notamment par l’élargissement de sa carte diplomatique, selon le ministre nigérien des Affaires étrangères et de la Coopération, Kalla Ankouraou.
Il s’agit pour le Niger, sous l’impulsion du chef de l’Etat Mahamadou Issoufou, de multiplier la coopération pour lutter efficacement contre le terrorisme, l’immigration, d’assurer un développement socio-économique durable au Niger, a expliqué M. Ankouraou lors d’un point de presse animé jeudi à Niamey.
Ainsi, le pays s’est employé à un élargissement de sa carte diplomatique avec la réouverture prochaine des ambassades nigériennes en Russie et au Canada, mais également la transformation de certains consulats en ambassades, tel que celui d’Abou Dabi, afin de répondre aux exigences du contexte mondial.
Le Niger et la Russie entretiennent des relations vieilles de plus de 40 ans, renforcées à travers un protocole d’accord signé en octobre 2016 à Niamey qui devrait permettre aux deux pays d’approfondir leur coopération en matière de sécurité et de développement. Le président nigérien Mahamadou Issoufou prendra part au sommet Afrique-Russie qui se tiendra en octobre prochain à Sotchi, selon l’ambassadeur de Russie au Niger, Alexeï Doulian.
S’agissant de la coopération canadienne au Niger, elle est centrée sur le secteur de l’éducation de base mais également sur les domaines de la santé, de l’eau et de la lutte contre la désertification.
Parallèlement, en moins de deux ans, plusieurs autres pays, notamment la Belgique, le Soudan et les Pays-Bas, ont ouvert leurs représentations diplomatiques dans la capitale nigérienne, tandis que le Ghana se dote d’un consulat général, par la faveur de cette offensive diplomatique engagée par le régime en place, apprend-on au ministère nigérien des Affaires étrangères.
Cette action diplomatique dynamique menée pour l’élargissement de la carte diplomatique a fait en sorte, a affirmé le chef de la diplomatie nigérienne, « que la voix du Niger porte et compte dans le monde ». Il a estimé que cela avait permis à son pays, entre autres, d’être désigné avec la Tunisie comme candidats au Conseil de Sécurité en tant que membres non-permanents, au titre de l’Afrique. « L’offensive se poursuit afin de rallier le soutien des autres continents à notre candidature », a-t-il indiqué.
Par ailleurs, a ajouté M. Ankouraou, cette offensive diplomatique a également beaucoup pesé sur le choix du Niger pour abriter d’importantes rencontres internationales dont le 33e sommet de l’Union africaine (UA) prévu en juillet prochain, la conférence ministérielle de l’Organisation pour la Coopération Islamique (OCI), en mars 2020, et d’autres événements continentaux majeurs comme la Coupe d’Afrique de Football des moins de 20 ans (CANU20) et le Sommet Climat de la Région du Sahel, organisés en février dernier à Niamey. Fin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.